Blog - Infos sur les courses

 

Rubriques

FermerInfos sur les courses


Derniers billets
Derniers commentaires

Infos sur les courses

Petits bonheurs et dernières foulées de juillet  -  par Hermes

Synonyme de farniente, et de bronzette, la seconde moitié juillet s'est écoulé sans laissé une totale impression d'inaction. Dès la course à la soupe de poisson à Notre Dame de Monts le 19, les avaleurs d'asphalte ont montré que buller n'était pas leur spécialité. Le juillettiste Matthieu Dudit-Gamant (ACLR) venu « s'oxygéner les neurones » réussi à adapter sa foulée du synthétique Laurentais au bitume Montois pour l'emporter en 32'09 devant Éric Hérault (CAP Saumur). Le chef de file de la performante délégation Saumuroise (2, 8, 13, 19) confiait que celle-ci avait été totalement désireuse de bénéficier de sa journée  : « Nous sommes venus en groupe mais pas seulement pour courir. On a bien profité de la plage. Sans doute que la baignade, le foot ou le trop plein de soleil ont pesé dans les jambes mais l'important est d'avoir pu concilier l'ensemble ». Accepter généreusement la vie n'est-ce pas là la clef du bonheur ? Chaque année ce sentiment est partagé par les coureurs qui, à une époque où les oracles les plus obscurs prédisent de plus en plus de monde à la soupe populaire, sont toujours plus nombreux à courir à la soupe de poisson. Le lendemain à Courdault, 217 arpenteurs de routes et chemins sillonnaient ceux de la Courdelaise. Cyrille Valin, plus habitué au gazon des terrains de football, marquait de son empreinte l'édition 2014 en 35'17 sur le 10 km. Les nostalgiques d'une ère durant laquelle on ne pouvait espérer s'imposer en quelque endroit sans afficher une moyenne inférieure à 18 km/h doivent en convenir : la multiplicité d'épreuves fait que la chance sourit au plus grand nombre et c'est certainement là l'essentiel. Néanmoins, vitesse et force vont se donner rendez-vous sur la grande fête du mois pour la ponctuer de performances. Le 23, sur l'anneau Yonnais du stade Jules Ladoumègue l'athlétisme donnait son spectacle pour la 26e année consécutive. « Le public est super » clamèrent à l'unisson les stars tels : Ladji Doucouré (110 m haies – 13''44), Benjamin Compaoré (Triple-saut – 17,06 m), Clarisse Moh (800 m – 2'02''63), Ben Bassaw (100 m – 10''37). Ce dernier analysait même sa prestation : « Je ne suis pas sorti assez vite des blocs. Il me faut améliorer mon départ ! » Par sa mise en action trop lente, le sprinter Angoumoisin a-t-il eu simplement envie de faire durer le plaisir ? Un état que n'a pas boudé le marcheur Yonnais Keny Guinaudeau (ACLR) en bouclant son 5000 m en 21'51''80 malgré un pré-retrait de la compétition : « Cela fait 4 semaines que je ne m'entraîne quasiment plus. Il y a eu mon BTS et maintenant il faut que je trouve du travail. Mais aujourd'hui même si c'était dur, je me suis concentré sur ma technique et c'est passé.» La piste a donné de la joie aux spectateurs et athlètes présents ce mercredi soir à la Roche sur Yon comme elle en avait procuré quelques jours avant à Axel Mutter (ACLR), champion de France Juniors du 10 km marche à Valence le 20, et à Romain Mornet (ACLR) le 12 à Vienne en Autriche en devenant vice-champion d'Europe du sport scolaire sur 1500 m en 4'07''36 lors des Jeux de la FISEC. Enfin, la doyenne des courses en ligne dans le département : le semi marathon de la Terre à la Mer né de l'esprit créatif d'Yvon Allo concluait juillet par son show. « Plus de 1100 participants (5 km, relais et semi) dont 675 sur le semi, c'est déjà une belle réussite, » s'enthousiasmait Dominique Vrignon actuel président de l'association gérant la course. L'homme en charge de l'organisation précisait également à propos du parcours modifié depuis 2 ans : «Il  offre plus de diversité naturelle. Ce n'est pas pour autant une course nature, l'épreuve reste toujours une course sur route ». Sur la ligne de départ placée près du complexe sportif de Longeville, le maire de la commune : Michel Bridonneau s'était montré préventif : « Il fait chaud. Maîtrisez vous ! » Dans un climat où Nietzsche aurait rappelé : « Il est plus facile de renoncer que de maîtriser » ; c'est d'une autre pensée Nietzschéenne que le roumain de l'ABV s'est inspiré : « Ce qui ne tue pas rend plus fort ! » Ainsi, de sa foulée solitaire Cristinel Irinia signe une victoire en 1 h 11'44 : « Je suis parti seul sans me soucier de mes adversaires. Vers le 12e un chien m'a sauté dessus et pour terminer j'ai du composer avec des crampes survenues au 15e kilomètre. » Celui qui s'était illustré le jour de la fête nationale à la Forestière clôture de belle manière le calendrier des courses hors-stade du 85 de ce juillet ensoleillé durant lequel beaucoup n'ont pas fait que
Publié le 27/07/2014 @ 17:33  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 


Commentaires


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
06-2018 Juillet 2018 08-2018
L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Billets des amis

^ Haut ^